Température

10.3°
Plate-forme française
0.5°
Plate-forme italienne

Viabilité Tunnel du Mont Blanc

subscription Vérifiez l'abonnement
Langues

Collaboration avec les services publics, exercices de sécurité

Exercices de sécurité

Afin de tester l’efficacité des équipements et des procédures selon des scénarii d’incidents majeurs (accidents, incendie, ...) des exercices de sécurité sont organisés selon une périodicité trimestrielle, en liaison avec l’ensemble des acteurs chargés de mettre en œuvre les deux plans d’intervention : Plan Interne d’Intervention et de Sécurité (PIIS) et Plan de Secours Binational (PSB). Une fois par an, un exercice d’une ampleur plus importante permet le déclenchement des renforts externes sous l’autorité des Préfets.

Les plans de secours

Les procédures de secours en vigueur au Tunnel du Mont-Blanc prévoient deux niveaux d’intervention : le PIIS (plan interne d’intervention et de sécurité) et le PSB (plan de secours binational).
 
Le PIIS est appliqué chaque fois que les systèmes d’alarme détectent un dysfonctionnement grave des équipements ou la présence d’un véhicule à l’arrêt dans le tunnel, quelle qu’en soit la raison. Le PIIS prévoit tous les scénarii des événements possibles (de la panne technique à l’incendie), les procédures de gestion des accidents, les modes opératoires et les équipements à mettre en œuvre, les ressources humaines à engager (équipes d’intervention immédiate, sapeurs-pompiers, assistants à l’évacuation des clients, techniciens, etc.). Le PIIS établit également le moment auquel les secours externes doivent être appelés. 
 
Le PSB est appliqué lorsque, en relation avec la gravité et la complexité de l’événement à gérer, s’impose la nécessité d’appeler en renfort les services publics d’intervention mobile franco-italiens (sapeurs-pompiers de la Haute-Savoie et de la Vallée d’Aoste, protection civile, unités médicales, forces de police, douanes, etc.). Dans ce cas, la supervision des opérations passe sous l’autorité du préfet de la Haute-Savoie ou de la Vallée d’Aoste, selon la compétence territoriale définie par le lieu où l’accident s’est produit.

La convention tripartite de coopération permanente

En 2006, le GEIE-TMB, le SDIS74 (service départemental d’incendie et de secours de Haute-Savoie) et la RAVA (Région autonome Vallée d’Aoste) ont signé une convention de coopération permanente visant à optimiser les conditions de la sécurité au sein du Tunnel du Mont-Blanc, en liaison et collaboration avec le comité de sécurité, organe technique de la commission intergouvernementale. Cette convention de coopération permet de développer une organisation permanente chargée de poursuivre les objectifs suivants:

  • coopération, par des informations et de la communication structurées, favorisant les conditions de la prévention et de l’intervention au sein du tunnel;

  • prestations diverses, comme : formation réciproque de leurs  personnels, mise à disposition de véhicules et d’équipements, participation aux exercices internes, mise à disposition à but non lucratif de personnels;

  • collaborations diverses, comme : échanges d’expériences collectives, recherches d’amélioration permanente des pratiques;

  • appui consultatif réciproque, permettant: aux professionnels du service p\ublic d’informer le GEIE-TMB et de lui faire des propositions d’amélioration, au GEIE-TMB d’informer les Services Publics et de leur faire des propositions d’amélioration.

We use cookies to ensure you get the best experience on our website. By using this website, you accept terms and conditions in full.