Température

0.7°
Plate-forme française
1.6°
Plate-forme italienne

Viabilité Tunnel du Mont Blanc

20/11/2019 22:32 Pour permettre la réalisation de travaux de maintenance, un mode de circulation alternée est appliqué au Tunnel du Mont Blanc jusqu'à 6h demain matin. Des perturbations seront aussi possible de 6h à 7h pour le transit éventuel de véhicules sous escorte.
subscription Vérifiez l'abonnement
Langues

FAQ – Questions fréquentes

01
Quel sont les moyens de paiement acceptés au péage?

Le paiement des péages peut s’effectuer en espèces (Euros), par carte bancaire (VISA, MASTERCARD, EUROCARD, AMERICAN EXPRESS), par carte carburant ou de service (DKV, EUROTRAFIC, GR, EUROSHELL, RESSA, ROUTEX, UTA) ou bien, pour les poids lourds, sur abonnement en post-facturation (carte interopérable Mont Blanc Fréjus). L’usage du télépéage n’est pas habilité.

02
Est-ce que le péage peut être payé avec les "chèques vacance ?

Non, il peut être payé en argent liquide (Euros) ou avec les cartes bancaires principales. L’usage du télépéage n’est pas habilité.

03
Quelle est la durée de validité et quelles sont les conditions des billets aller-retour pour les classes tarifaires 1, 2 et 5 ?

Le billet aller-retour pour les véhicules appartenant aux classes tarifaires 1, 2 et 5, est valable 7 jours à partir de la date d’émission. Ce billet offre remise de 75% sur le retour, qui doit impérativement être effectué avant 23h59 du septième jour suivant celui d’émission (ex. : aller le lundi à tout moment, retour avant 23h59 du lundi suivant). Cette facilité est généralement utilisée par les touristes occasionnels.

04
Quelle est la durée de validité et quelles sont les conditions des billets aller-retour pour les classes tarifaires 3 et 4 ?

Le billet aller-retour pour les véhicules appartenant aux classes tarifaires 3 et 4, est valable 15 jours à partir de la date d’émission. Ce billet offre remise de 75% sur le retour, qui doit impérativement être effectué avant 23h59 du quinzième jour suivant celui d’émission (ex. : aller le lundi à tout moment, retour avant 23h59 du troisième mardi suivant le lundi de l’achat).

05
Quelle est la durée de validité et quelles sont les conditions des abonnements de 10 et 20 passages ?

Les cartes d’abonnement prépayées de 10 ou 20 passages, réservées aux véhicules appartenant aux classe tarifaires 1, 2 et 5, sont valables 24 mois en plus du mois d’achat (ex. : achat en janvier 2020 à n’importe quel jour, échéance à 23h59 du 31 janvier 2022). Chaque passage bénéficie d’une remise d’environ 50% par rapport au coût de 5 billets aller-retour pour les 10 transits et d’environ 65% par rapport au coût de 10 billets aller-retour pour les 20 transits. Cette formule est généralement utilisée par les résidents et par les habitués des localités touristiques proches du tunnel.

06
Où puis-je acheter un abonnement (de 10 ou 20 passages) ?

L’abonnement peut être acheté directement au péage, lors du premier passage. Il peut également être acheté en prévente sans nécessairement effectuer le premier passage, en se rendant, à pied, auprès d’une cabine de péage de l’une des deux plates-formes devant les entrées du tunnel, et en s’adressant au personnel du péage.
Dans les deux cas, la période de validité de l’abonnement commence à partir de l’achat.

07
Est-il possible d’acheter on-line un ticket / un abonnement (de 10 ou 20 passages) ?

Non. Cette fonction sera disponible prochainement.

08
Quelles sont les modalités de recharge de l’abonnement (de 10 ou 20 passages) ?

Avant l’échéance, la recharge del’abonnement doit être demandée au péager lors du passage en cabine de péage.

09
Est il possible de récupérer les passages non effectués après la date de validité de l’abonnement ?

Non.

10
Comment faire pour ne pas perdre les passages restants si, à l’approximation de son échéance, l’abonnement n’a pas été utilisé complètement ?

Si, à l’approximation de son échéance, l’abonnement n’a pas été utilisé complètement, afin de ne pas perdre les passages restants il faut recharger l’abonnement avec de nouveaux passages (10 ou 20 passages). Ainsi, les passages restants pourront être effectués dans les 24 mois successifs à la date de recharge de l’abonnement.

11
Le même abonnement (de 10 ou 20 passages) peut-il être utilisé par plusieurs véhicules en même temps ?

Non. Des raisons techniques imposent un délai minimum de 30 minutes entre deux passages dans le même sens de circulation enregistrés sur la même carte d’abonnement.

12
En cas de perte de l’abonnement, est-il possible de le bloquer et d’en obtenir un duplicata ?

Oui, en s’adressant au service clientèle du GEIE-TMB (clienti.geietmb@tunnelmb.com).

13
Est-il possible de modifier la classe tarifaire d’un abonnement lors de sa recharge ?

Non.

14
Pourquoi est-il demandé d’écouter la radio pendant la traversée du Tunnel du Mont-Blanc ?

Les opérateurs de surveillance du trafic ont la possibilité de vous adresser directement des messages d’information sur votre radio FM. Pour recevoir ces messages, il vous suffit d’être à l’écoute d’une des 12 fréquences recevables dans le Tunnel. De plus, des messages enregistrés en 3 langues (italien, français, anglais) vous rappellent toutes les 6 minutes les principales règles de sécurité à observer pendant la traversée.

15
Quelle est la vitesse maximale à respecter pendant la traversée du Tunnel du Mont-Blanc ?

A l’intérieur du tunnel, la vitesse de circulation des véhicules doit être comprise entre 50 et 70 kilomètres par heure. Ces limites sont inscrites dans le Règlement de circulation.

16
Comment peut-on être certains de maintenir la distance exacte de sécurité avec le véhicule qui nous précède ?

A l’intérieur du tunnel, des balisages lumineux bleus sont répartis tous les 150 mètres le long des parois. Le conducteur est donc en mesure d’évaluer la distance qui le sépare du véhicule qui le précède, en gardant une distance au moins égale à l’espace qui sépare deux balisages lumineux bleus. Quand il transite devant l’un de ces balisages lumineux bleus, il est suffisant que le véhicule qui le précède soit situé au-delà du balisage lumineux bleu suivant.

17
Les véhicules utilisant le GPL peuvent-ils emprunter le Tunnel du Mont-Blanc ?

Oui, mais ils doivent le déclarer au péage. Une affichette remise au conducteur devra être apposée sur le pare-brise pour la traversée du Tunnel. Il n’y a aucun surcoût.

18
L’arrêt en tunnel dans un emplacement d’arrêt d’urgence est-il autorisé ?

Il y a, dans le Tunnel du Mont Blanc, des emplacements pour se garer, répartis régulièrement tous les 600 mètres. Ces emplacements ne sont pas faits pour s'y arrêter comme cela, sans raison particulière ; au contraire, ils ne doivent être utilisés qu’en cas d’urgence. En effet, le système de détection automatique des incidents qui équipe le Tunnel, interprète l'arrêt de tout véhicule comme étant un événement à traiter ; dès lors, le déclenchement d'une alarme prévient les équipes d'intervention, qui agissent immédiatement.

19
L’entrée en tunnel avec les chaînes à neige montées est-il autorisé ?

Non.

20
Dans quelles conditions peut-on transporter des matières dangereuses dans le Tunnel du Mont-Blanc ?

Le passage des marchandises dangereuses au Tunnel du Mont-Blanc est soumis aux conditions et interdictions prévues pour les tunnels classés en « E » par l’ADR 2009. ATTENTION : l’accès au Tunnel du Mont Blanc des véhicules transportant des marchandises identifiées par les numéros ONU 2919, 3077, 3082, 3291, 3331, 3359 et 3373, n’est pas autorisé, en raison de l’interdiction de transit de ces marchandises sur les rampes d’accès au Tunnel, interdiction établie par les Préfecture française et italienne.

21
Que dois-je faire si les barrières de sécurité s’abaissent devant moi ?

Les barrières de sécurité s’abaissent après que des feux de circulation rouges soient allumés. Il est donc impératif de s’arrêter ! Les panneaux d’affichage électroniques à message variable situés à hauteur des barrières et répartis en voûte vous donneront des consignes à suivre. Si les éclairages qui entourent les portes des abris clignotent, si les messages des panneaux électroniques l’indiquent, ou si l’opérateur vous le demande à la radio, rejoignez l’abri le plus proche et ne revenez pas dans le Tunnel tant que vous n’y avez pas été invité. Les visiophones situés à l’intérieur des abris vous permettront d’entrer en contact avec des opérateurs qui vous donneront les informations nécessaires sur la conduite à tenir.

22
Que dois-je faire si mon véhicule a un problème technique ?

En cas de panne ou de problème technique sur votre véhicule, essayez de rejoindre un emplacement de stationnement : ils sont répartis tous les 600 mètres sur votre droite. Garez-vous et appelez les secours depuis les niches où vous trouverez une borne d’appel d’urgence. Sachez que les systèmes de surveillance permettent de suivre à tout moment votre situation. Si votre véhicule s’immobilise en pleine voie, essayez de l’approcher le plus possible du trottoir.

23
Qu’est-ce qu’il se passe en cas d’arrêt en raison de manque de carburant?

Lorsqu'un véhicule s'arrête dans le tunnel pendant sa traversée, quel qu'en soit le motif, il déclenche une procédure d'urgence qui interrompt la circulation et provoque le départ des équipes d'intervention immédiate. Si la cause de son arrêt est due à une simple "panne sèche", s'agissant d'une négligence grave de son conducteur, celui-ci sera tenu responsable des perturbations provoquées, et devra verser un montant de 300 € s’il s’agit d’un véhicule léger et de 1500 € s'il s'agit d'un poids lourd, en tant que remboursement du coût de l’intervention.

24
Le Tunnel du Mont-Blanc est-il ouvert 24 heures sur 24 ?

Oui, le Tunnel du Mont-Blanc est toujours ouvert. Toutefois, la circulation peut être interrompue pour permettre le déroulement d’exercices de sécurité ou l’exécution de travaux de maintenance. Ces interruptions sont normalement programmées en heures nocturnes. Dans ce cas, les perturbations sont annoncées préalablement par voie de la presse, par une documentation distribuée aux péages, sur le site internet du Tunnel et sur la App TMB Mobility. En outre, la réalisation des travaux de maintenance programmée nécessite d’appliquer à certaines périodes un alternat de circulation selon un calendrier diffusé préalablement. Enfin, l’application des règles de sécurité peut conduire les opérateurs de surveillance du trafic à interrompre momentanément la circulation selon la nature des évènements.

25
Pourquoi y-a-t-il parfois une longue file d’attente avant d’atteindre le péage ?

Pour permettre aux véhicules de respecter une distance de séparation de 150 mètres dès l’entrée dans le Tunnel, les barrières de péage sont cadencées électroniquement de façon à autoriser un passage toutes les 7 secondes environ. Il n’est donc pas possible d’accélérer le trafic. Lorsque l’affluence est importante, il se crée naturellement une file d’attente. Les opérateurs de surveillance du trafic peuvent ralentir le flux des poids lourds en donnant des instructions aux aires de régulation de Passy-Le Fayet et d’Aoste, mais ils ne peuvent pas agir sur le flux des véhicules légers. Les services d’information de trafic sont en permanence informés sur les durées d’attente. Lorsqu’un évènement fortuit survient, comme l’arrêt inopiné d’un véhicule dans le Tunnel, la circulation est immédiatement suspendue et les perturbations qui en découlent peuvent être importantes.

26
Parfois la circulation des véhicules est interrompue en raison du PIDA. De quoi s’agit-il ?

PIDA est l’acronyme de Plan d’Intervention et de Déclenchement d’Avalanches. Du côté français, les caractéristiques orographiques des pentes au-dessus de la plate-forme et de la route d’accès au tunnel nécessitent l’adoption de mesures de prévention spécifiques de prévention risque avalanches. Ces mesures consistent au déclenchement des cumuls de neige instable à travers des ondes de choc provoquées par des explosions contrôlées. Le déclenchement et l’application du PIDA sont de la responsabilité de la Commission de Sécurité de la mairie de Chamonix. Le GEIE-TMB met à disposition ses ressources en termes de consultants, moyens et installations techniques. Pendant cette opération, de la durée d’environ une heure, par précaution le passage des véhicules sur la rampe française, e par conséquent à l’intérieur le tunnel, est interrompue.

27
Parfois la circulation est perturbée en raison de la différence de pression entre les deux têtes du tunnel. De quoi s’agit-il ?

Très souvent, il y a une importante différence de pression atmosphérique de part et d’autre de la montagne, et le Tunnel se comporte alors comme un conduit de cheminée : le courant d’air interne devient d’autant plus fort que l’écart de pression entre les deux entrées est grand. Au-delà d’une certaine valeur de cet écart, l’installation qui règle le flux de l’air dans le tunnel pourrait ne pas être en mesure, en cas de présence de fumée, de contraster la vitesse de l’air, et donc d’éviter la propagation de cette fumée. Il devient alors nécessaire, par précaution, de diminuer le trafic. On commence par appliquer un alternat de circulation ou bien une interdiction de la circulation des poids lourds et, en cas de conditions météo exceptionnelles et extrêmement rares, on peut aller jusqu’à l’interruption totale de trafic.

28
Quelle est la fonction du portail thermographique ?

Cet appareil permet de détecter un point de chaleur anormal sur un véhicule poids lourd.

29
Peut-on utiliser un téléphone portable dans le tunnel ?

L’usage des téléphones portables n’est pas possible dans le tunnel. Des bornes d’appel d’urgence sont disposées tous les 100 mètres : ils vous permettent d’entrer en contact avec un opérateur de surveillance du trafic.

30
Quel est le coût du remorquage d’un véhicule en panne?

Lorsqu'un véhicule s'arrête dans le tunnel pendant sa traversée, quel qu'en soit le motif, il déclenche une procédure d'urgence qui interrompt la circulation et provoque le départ des équipes d'intervention immédiate. Si la cause de son arrêt est sérieuse, l'intervention des équipes de secours et le remorquage éventuel sont effectués gracieusement. En revanche, si le véhicule vient à s'arrêter pour une simple "panne sèche", il s'agit d'une négligence grave de son conducteur. Le conducteur sera tenu responsable des perturbations provoquées, et devra verser un montant de 300 € s’il s’agit d’un véhicule léger et de 1500 € s'il s'agit d'un poids lourd, en tant que remboursement du coût de l’intervention.

31
Parfois, en entrant dans le tunnel, de la buée se forme sur mon pare-brise. Pourquoi ?

A l'intérieur du Tunnel du Mont-Blanc, il règne en toutes saisons une température à peu près constante, d'environ 20 degrés. En hiver – quand la température extérieure est négative – l'atmosphère interne apparaît donc plutôt réchauffée. Une conséquence est que, quelques mètres seulement après être entré dans le tunnel, il se produit un phénomène de condensation à l'extérieur du pare-brise, l'air chaud se condensant sur le verre froid. Une simple utilisation des essuie-glaces est suffisante pour résoudre le problème. A l'inverse, si le véhicule est couvert d’une couche neigeuse, le personnel du Tunnel vous demanda de l'enlever, parce que pendant la traversée des presque 12 kilomètres de tunnel, la température intérieure en favorisera le détachement soudain, ce qui peut causer des problèmes de sécurité aux autres usagers.

32
A quelle distance des principales agglomérations se situe le Tunnel du Mont-Blanc ?

Distance from the Italian tunnel entrance apron to: Courmayeur 5 km – Aosta 42 km – Torino 151 km – Milano 224 km – Roma 760 km / Distance from the French tunnel entrance apron to: Chamonix 5 km – Annecy 102 km – Ginevra 87 km – Lione 222 km – Macon 229 km – Parigi 620 km

We use cookies to ensure you get the best experience on our website. By using this website, you accept terms and conditions in full.